01 Oct 2020

L’AISS et l’IOSH unissent leurs efforts pour améliorer la formation à la SST

Thumbnail

L’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) a signé un accord avec l’Institution de la sécurité et de la santé au travail (IOSH) afin de proposer une formation d’excellence à la sécurité et à la santé au travail (SST). Cette coopération s’inscrit dans le cadre de la stratégie Vision Zero et prévoit une démarche d’accréditation et d’agrément des formateurs Vision Zero.

Cet accord marque une nouvelle étape dans le processus par lequel la campagne Vision Zero se transforme en une stratégie. Créée à l’initiative de la Commission spéciale de prévention de l’AISS, la campagne Vision Zero a été lancée à l’occasion du Congrès mondial de la sécurité et de la santé au travail organisé à Singapour en 2017. Fondée sur la philosophie selon laquelle tous les accidents, maladies et préjudices liés au travail peuvent être évités, elle a remporté un succès immédiat. En tout juste trois ans, plus de 12 600 organisations, entreprises et formateurs SST y ont adhéré.

Offrir une formation d’excellence

L’IOSH est une organisation professionnelle agréée regroupant des spécialistes de la sécurité, de la santé et du bien-être au travail, domaine dans lequel elle occupe le premier rang mondial. À travers la campagne Vision Zero, l’AISS a accès à un vivier comptant plus de 1 200 formateurs en SST déterminés à œuvrer pour la sécurité et la santé au travail. «En unissant leurs efforts, l’AISS et l’IOSH renforceront les ressources disponibles pour offrir des formations de haute qualité, reposant sur les 7 règles d’or de Vision Zero. Il s’agit là d’une étape capitale pour progresser vers l’avènement d’un monde sans maladies, accidents et décès liés au travail», a déclaré Marcelo Abi-Ramia Caetano, Secrétaire général de l’AISS.

La recherche fondée sur des données probantes et les bonnes pratiques démontrent que former à la prévention les responsables publics, les travailleurs et les employeurs est un moyen de réduire sensiblement le nombre de blessures, d’accidents et de maladies liés au travail. L’enjeu est non seulement de limiter les souffrances humaines, mais aussi de permettre aux employeurs aux travailleurs, aux organisations de sécurité sociale et à la société dans son ensemble de réaliser des économies substantielles.

«En alliant l’expertise internationalement reconnue de l’IOSH dans le domaine de la formation à la sécurité et à la santé au travail et l’expertise et l’influence de l’AISS dans celui de la sécurité sociale, nous ferons progresser la prévention des préjudices liés au travail et favoriserons l’avènement du monde du travail plus sûr et plus sain qui constitue notre aspiration commune», a déclaré Bev Messinger, Directrice de l’IOSH.

Des vies plus sûres et plus saines sont synonymes d’économies

Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), le coût des accidents du travail et maladies professionnelles représente près de 4 pour cent du PIB mondial. Un rapport de l’AISS montre que 76 pour cent des entreprises estiment que des investissements supplémentaires dans la SST réduiraient leurs coûts à long terme (52 pour cent des entreprises) ou seraient sans incidence sur ces coûts (24 pour cent).

Le nouveau programme de formation Vision Zero sera officiellement dévoilé la semaine prochaine, durant la session virtuelle du Congrès mondial qui sera consacrée à la COVID-19 et à la SST. Tous les formateurs Vision Zero seront invités à adhérer au programme de certification proposé par l’IOSH en partenariat avec l’AISS. Cette session virtuelle sera également l’occasion de découvrir le guide intitulé Vision Zero: indicateurs avancés proactifs – qui explique comment mesurer et gérer la sécurité, la santé et le bien-être.